Accueil » Les Nuits en Or 2018 » Le Panorama » Les films
Plein écran

David Di Donatello 2017 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Mario Piredda
  • Scénario : Mario Piredda, Giovanni Galavotti
  • Image : Fabrizio La Palombara
  • Musique : Gabriele Oggiano
  • Son : Piero Fancellu
  • Montage : Corrado Iuvara
  • Interprétation : Giusi Merli, Giulio Pau, Monica Corimbi, Edoardo Atzori, Federico Saba
  • Production : Articolture - Ivan Olgiati
Restés seuls habitants d'un village de pêcheurs déserté, Lucia et Peppino vivent dans l'espoir que l'hiver ne finira jamais. Mais quand l'été et les vacanciers arrivent, Lucia est pressée par sa fille de quitter sa maison pour la mettre en location. 
Un film doux, empreint de nostalgie, sur l'attachement à sa terre et ses racines.

Blue Dragon 2017 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Eunmi Kwak
  • Scénario : Kwak Eunmi
  • Image : Sung Minchul
  • Musique : Jeong Jinho, Kim Junha
  • Son : Mediact
  • Montage : Kwak Eunmi
  • Interprétation : Yoon Hyeri, Lee Minyoung, Kim Jihyeon
  • Production : Kwak Eunmi
Quand un professeur porte plainte contre elle pour une affiche dessinée à la main, Hye-ri, jeune étudiante, s'empresse de retrouver son amie Min-yeong avec qui elle a fait le poster. La trouvant avec un nouveau membre de leur club d'étudiants, elle se doit de résoudre un conflit intérieur. 
À travers un choix déchirant entre convictions, engagement et préservation, Kwak Eunmi dépeint un système éducatif oppressif qui ne reflète plus la jeunesse coréenne moderne. 

Rajat Kamal 2017 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Amar Kaushik
  • Scénario : Amar Kaushik
  • Image : Saumik Mukherjee
  • Musique : Alokananda Dasgupta
  • Son : Shajith Koyeri
  • Montage : Arindam S. Ghatak
  • Interprétation : Dani Randa, Dani Sunku, Dani Chunya
  • Production : Raapchik Films - Raj Kumar Gupta
Dans les hautes terres de l'Inde, une petite fille vit seule avec ses grands-parents. Quand son grand-père est diagnostiqué d'un cancer du poumon, elle assiste interloquée au spectacle du vieil homme préparant minutieusement son passage vers l'au-delà, creusant sa propre tombe et rassemblant les quelques précieux objets qui l'accompagneront dans la mort. Mais les choses ne se passent pas toujours comme prévu sur la terre des vivants...
Un film spirituel et délicat, douce allégorie du cycle naturel de la vie et de la mort.

SAFTA 2018 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Michael Matthews
  • Scénario : Sean Drummond
  • Image : Shaun Harley Lee
  • Musique : James Mathers
  • Son : Morne Marais
  • Montage : Daniel Mitchel
  • Interprétation : Louw Venter, Garion Dowds, Faniswa Yisa
  • Production : Be Phat Motel - Sean Drummond
Baxter Zevcenko est un adolescent comme les autres... à moins qu’il ne soit également tueur en série. Sa petite amie, Esme, a disparu faisant de lui le principal suspect. Il s'adresse alors à Jackson 'Jackie' Ronin, un chasseur de prime ivrogne et subversif. Commence une plongée dans les bas-fonds du Cap, peuplés de monstres et de mythes, de corbeaux assoiffés de sang et de conspirations qui traversent le temps et l'espace…
Un jeune garçon intriguant, un compagnon déluré et un scénario mystérieux font de ce court métrage, adapté du roman de Charlie Human, une science-fiction captivante que nous sommes impatients de découvrir prochainement en long métrage...

Edda 2018 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Elsa María Jakobsdóttir
  • Scénario : Elsa María Jakobsdóttir
  • Image : Annika Aschberg
  • Musique : Johan Carøe, Alva Noto & Ryuichi Sakamoto, Hildur Guðnadóttir
  • Son : Toke Gelardi Rønsholdt
  • Montage : Mark Bukdahl
  • Interprétation : Rosalinde Mynster, Anna Rothlin, Oscar Töringe, Marijana Jankovic
  • Production : National Film School of Denmark - Anna Malmkjær Willumsen
À l’écart de tout, Utopia, une vaste résidence au design minimaliste accueille une jeune femme à la recherche d'un espace de paix et d'isolement. Sa tranquillité se trouve cependant pertubée par l'arrivée d'une autre résidente, plus agée, venue travailler sur une installation acoustique assourdissante. Que ressortira-t-il de cette rencontre entre deux visions, deux conceptions de ce lieu… Frustration ? Haine ? Écoute ? Partage ?
Protagonistes, univers sonore, décors, atmosphère pesante, tout dans ce film vous captive et vous plonge au cœur d’un récit épuré. Laissez vos sens en éveil et vivez pleinement cette expérience cinématographique de l'étrange.
 

Avertissement ! scènes, propos ou images pouvant heurter la sensibilité des spectateurs

Česky Lev 2018 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Michal Blaško
  • Scénario : Michal Blasko
  • Image : Adam Mach
  • Musique : Ivan Durkech
  • Son : Ivan Durkech
  • Montage : Petr Hasalik
  • Interprétation : Elizaveta Maximova, Levan Mania, Vladislav Sarissky
  • Production : Academy of Performing Arts in Bratislava (VSMU) - Jan Oparty
2003, Martin et Denisija, un jeune couple ukrainien, traversent la Slovaquie pour entrer illégalement en Allemagne. Bientôt, la frontière entre l’Ukraine et la Slovaquie sera l’une des plus contrôlées d’Europe. En attendant, passeurs et contrebandiers prospèrent sur cette zone. Jusqu’où Martin et Denisija iront-ils, que sont-ils prêts à abandonner pour une nouvelle vie ?
En revenant sur un passé récent de l’immigration, Michal Blaško nous rappelle avec violence et sans détour que le désir de liberté n’a pas de prix…

Magritte 2018 du Meilleur Court Métrage de Fiction

  • Réalisateur :
    Ann Sirot
    Raphaël Balboni
  • Scénario : Ann Sirot, Raphaël Balboni
  • Image : Jorge Piquer Rodriguez
  • Musique : Daan
  • Son : Bruno Schweisguth
  • Montage : Raphaël Balboni
  • Interprétation : Jean Le Peltier, Vincent Lécuyer, Thelma Balboni, Gilles Remiche
  • Production : Hélicotronc - Julie Esparbes
L’éruption d’un volcan islandais bloque l’espace aérien. Les parents de Thelma sont coincés à l’étranger. En attendant que les avions traversent à nouveau le ciel, Jean et Vincent récupèrent Thelma, 3 ans, et l’accueillent pour une durée indéfinie sous leur toit.
Le trio comique formé par Jean Le Peltier, Vincent Lécuyer et la petite Thelma nous offre 14 minutes de fraîcheur, de rire et de tendresse, au cœur de cette famille improvisée le temps que le ciel s’éclaircisse… 

Golden Horse 2017 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Yi-shan Lee
  • Scénario : Lee Yi-shan
  • Image : Zhang Zhi-teng
  • Musique : Wu Hao-quan
  • Son : Zheng Yuan-kai
  • Montage : Lee Yi-shan
  • Interprétation : Lee Xue, Chen Yan-xi
  • Production : Heat Production - Ho Ping
Aujourd'hui, Liang fête son anniversaire. Alors qu'elle se fait une joie de passer cette soirée avec l'un de ses petits amis, sa mère lui confie la garde du bébé de son grand frère pour la journée. Pour Liang, il n'est cependant pas envisageable de remettre ses plans en question. 
Avec ce portrait percutant et engagé d'une jeune femme décidée, Lee Yi-Shan nous offre un film moderne, résolument punk, sur le désir d'affranchissement et d'indépendance.

David Di Donatello 2018 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Alessandro Grande
  • Scénario : Alessandro Grande
  • Image : Francesco Di Pierro
  • Musique : Gianluca Sibaldi
  • Son : Luca Cafarelli
  • Montage : Filippo Montemurro
  • Interprétation : Linda Mresy, Francesco Colella, Belhassen Bouhali, Basma Bouhali
  • Production : Indaco Film srl - Luca Marino
Samira est tunisienne, elle a 10 ans et vit illégalement en Italie avec son père et son frère de 17 ans. Une nuit, elle se retrouve seule face à un grand dilemme qu’il lui faut surmonter.
Souffrances, doutes et peurs ne s’arrêtent pas une fois les portes de l’Europe franchies par les migrants. Dans ce récit sur le fil, formidablement porté par la jeune Linda Mresy, Alessandro Grande nous montre sans artifice, l’insuffisance de notre société face aux tourments et embûches quotidiennes que vivent les sans-papiers.

Prix de l'Académie du Film Hellénique 2018 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Christos Massalas
  • Scénario : Christos Massalas
  • Image : Konstantinos Koukoulios
  • Musique : Σtella
  • Son : Dimitris Kanellopoulos, George Ramantanis
  • Montage : Christos Massalas
  • Interprétation : Elsa Lekakou, Jenny Hiloudaki, Pavlos Iordanopoulos, Talat Iqbal, Stathis Stamoulakatos
  • Production : Christos Massalas
Copa-Loca, c’est l’histoire d’un complexe de loisirs abandonné en Grèce, l’histoire de Paulina, jeune femme au cœur de Copa-Loca. Tout le monde s’occupe d’elle et elle se soucie de tout le monde - par tous les moyens possibles…
Souvenir fiévreux et désuet d’été, Copa-Loca est un lieu symbole du passé, théâtre de jeu d’un microcosme fou et chimérique, comme un portrait surréaliste et mélancolique d’un monde consumériste en plein changement. 

Avertissement ! scènes, propos ou images pouvant heurter la sensibilité des spectateurs


BAFTA 2018 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Colin O'Toole
  • Scénario : Colin O'Toole
  • Image : Jonas Mortensen
  • Musique : Graham Massey
  • Son : Kieron Wolfson, Patch Rowland
  • Montage : James Rosen
  • Interprétation : Sam Spruell, Steve Evets, Christine Bottomley, Dyland Naden
  • Production : Third Rail Films - Jonas Mortensen
Cowboy Dave, c’est l'histoire d’une rencontre fortuite entre un jeune garçon et un musicien malchanceux. Avec l’arrivée d’une bande de malfrats locaux, la journée prend un tournant inattendu.
Inspiré par une rencontre du réalisateur Colin O’Toole dans son enfance, Cowboy Dave marque par ses scènes physiquement et émotionnellement intenses. Un récit ponctué de pointes d’humour noir et une expérience qui en dit long sur les rencontres et lieux les plus surprenants qui peuvent inspirer une vie et bouleverser un destin.

Ariel 2017 du Meilleur Court Métrage de Fiction

  • Réalisateur :
    Omar Deneb Juárez
  • Scénario : Seth Alvarez
  • Image : Octavio Arauz
  • Musique : Carlos Virgilio Mendoza
  • Son : Odín Acosta
  • Montage : Samuel Kishi Leopo
  • Interprétation : Kristyan Ferrer et Alberto Trujillo
  • Production : Sauce Negro Films - Camilo Gutiérrez Galván
Juan, ouvrier agricole, est réquisitionné par le contremaître de l’exploitation pour une mission spéciale à la demande du patron. Conduit vers une chambre de motel, Juan découvre un enfant en pleurs, le corps sans vie d’une femme, et le contenu de sa mission…
Peur, empathie et courage se mélangent dans ce récit tragique qui dénonce une violence presque quotidienne dans l’état de Colima au Mexique.

Avertissement ! scènes, propos ou images pouvant heurter la sensibilité des spectateurs

Prix du Cinéma Suisse 2018 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Jan-Eric Mack
  • Scénario : Anna Schinz et Jan-Eric Mack
  • Image : Jan Mettler
  • Musique : Dimitri Käch
  • Son : Patrick Strock
  • Montage : Simon Gutknecht
  • Interprétation : Peter Freiburghaus, Jay Abdo, Ruth Schwegler, Nicolas Rosat
  • Production : Dschoint Ventschr - Joel Jent
Roli, retraité, prête main forte à Fareed, un réfugié Syrien qui souhaite faire enterrer sa défunte épouse en Suisse, selon les traditions musulmanes. Toutefois, les deux protagonistes se retrouvent rapidement confrontés à un véritable parcours d'obstacles administratifs qui semble insurmontable. Mais Roli a un plan...
Jan-Eric Mack nous offre avec Facing Mecca un formidable récit sur la tolérance et l'ouverture aux autres. 

Canadian Screen Award 2018 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Lee Filipovski
  • Scénario : Lee Filipovski
  • Image : Aleksandar Karaulic
  • Son : Nikola Medic
  • Montage : Davor Bosankic
  • Interprétation : Helena Jakovljevic, Srdjan Miletic, Tamara Krcunovic
  • Production : Filmbaker Pictures - Lee Filipovski
À quelques jours du grand départ, une famille se confronte au stress émotionnel et aux contraintes logistiques qu’implique d’émigrer de Serbie au Canada. Comment faire rentrer toute une vie dans quelques sacs ? Un défi déjà insurmontable lorsque leur fille de dix ans, récalcitrante au départ, gagne un ours en peluche démesurément grand… 
Avec humour et justesse, Lee Filipovski aborde ici les vraies questions qui se posent pour tout nouveau départ.

IFTA 2017 du Meilleur Court Métrage de Fiction

  • Réalisateur :
    Dave Tynan
  • Scénario : Emmet Kirwan
  • Image : JJ Rolfe
  • Son : Patrick Downey
  • Montage : Michael Donnelly
  • Interprétation : Emmet Kirwan
  • Production : MDV - Michael Donnelly
Irlande, 2016, Heartbreak, récit d'une adolescente qui tombe enceinte… qui élève seule son enfant... miroir d’une société empreinte d'une misogynie à peine cachée… Heartbreak, un cri de rage, un souffle de colère qui ne laisse pas indemne.
Un film de poésie féministe, courageux, fâché, déchirant, rythmé par le flow éblouissant d'Emmet Kirwan…

Golden Dziga 2017 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Arkadii Nepytaliuk
  • Scénario : Arkadii Nepytaliuk
  • Image : Yaroslav Pilunskiy
  • Musique : Roman Cherenov
  • Son : Oleksandr Tytarenko
  • Montage : Volodymyr Zapryagalov
  • Interprétation : Ivan Blindar, Darya Polunina, Maria Svizhinska, Zahariy Novinskyi
  • Production : Pronto Film - Maxim Asadchyi
Élevé dans les valeurs traditionnelles de la campagne, Andriy décide de présenter sa petite amie Masha à ses parents. Soucieuse de l’accueillir comme il se doit, la mère d'Andriy prépare le traditionnel boudin et s'enquiert des goûts et habitudes de cette belle fille venue de la ville. Andriy, lui, cherche comment annoncer que Masha est juive… 
Entre situations dramatiques et humour, Arkadii Nepytaliuk nous plonge dans la complexité des différends culturels et religieux en Ukraine.

César 2018 du Meilleur Film de Court Métrage

  • Réalisateur :
    Alice Vial
  • Scénario : Alice Vial, Clémence Madeleine-Perdrillat
  • Image : Brice Pancot
  • Musique : Pierre-Antoine Durand
  • Son : Pierre-Albert Vivet, Sylvain Réty
  • Montage : Nicolas Sarkissian
  • Interprétation : Tiphaine Daviot, Philippe Rebbot, Rébecca Finet
  • Production : Les Films du Cygne - Jonathan Hazan
À Brignogan-Plages, Zoé, 30 ans, travaille au bar “Les Bigorneaux” avec son père Guy. Serveuse, barman, patronne, elle s'épuise à tout faire pour épauler Guy depuis la mort prématurée de sa mère. Victime de vertiges et de nausées, Zoé craint d’être tombée enceinte, mais sa gynéco lui apprend qu’elle souffre d’un tout autre mal… 
Alice Vial aborde avec humour et pudeur des questions telles que la féminité, les relations père/fille et le besoin de s’affranchir. 

Goya 2018 du Meilleur Court Métrage de Fiction

  • Réalisateur :
    Rodrigo Sorogoyen
  • Scénario : Rodrigo Sorogoyen
  • Image : Alejandro de Pablo
  • Musique : Olivier Arson
  • Son : Roberto Fernández
  • Montage : Alberto Del Campo
  • Interprétation : Marta Nieto, Blanca Apilanez, Alvaro Balas
  • Production : Malvalanda - María del Puy Alvarado
Une femme discute avec sa mère dans son appartement en Espagne quand son téléphone sonne. Au bout du fil, Iván, son fils de 6 ans, en vacances avec son père. Il est à la plage, seul, quelque chose ne va pas…
En quelques minutes, Rodrigo Sorogoyen nous glisse dans la peau d’une mère suspendue à la voix faible de son fils au téléphone. Un huis clos qui nous plonge dans un thriller savamment conçu, à l’intensité rare, véritable cauchemar de tout parent.

Österreichischer Filmpreis 2018 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Clara Stern
  • Scénario : Clara Stern, Johannes Höß
  • Image : Johannes Höß
  • Musique : Wobblersound
  • Son : Theda Schifferdecker, Nora Czamler, Johannes Schellhorn, Bernhard Maisch
  • Montage : Malhias Writze
  • Interprétation : Gregor Kohlhofer, Magdalena Wabitsch, Ahmet Simsek, Brigila Kanyaro, Michael Edlinger, Barbara Gassner
  • Production : Filmakademie Wien - Silvia Winzinger
Mathias est transgenre. Certain de sa décision de vivre en tant qu'homme, il doit néanmoins trouver sa place dans sa nouvelle identité et son nouveau travail. Alors que sa transition personnelle s’opère, sa relation avec sa petite amie semble également chamboulée. 
En abordant naturellement la question du changement de genre, Clara Stern nous conduit plus largement à réfléchir sur les questions d’identité et la nécessité pour chacun d’être accepté tel qu’on est pour exister.  

Sophia 2017 du Meilleur Court Métrage de Fiction

  • Réalisateur :
    Simão Cayatte
  • Scénario : Simão Cayatte
  • Image : Carlos Nogueira de Melo
  • Musique : Paulo Furtado (The Legendary Tigerman)
  • Son : Olivier Blanc
  • Montage : Cláudia Silvestre
  • Production : BRO - Mário Patrocínio
Lisbonne, 1971, sous l’Estado Novo, une jeune maman devient suspicieuse face au comportement de son mari, un peu trop pris par son travail. Mais ce qu’elle va découvrir va changer sa vie pour toujours…
Dans ce récit troublant se déroulant sous la fin du régime autoritaire salazariste, Simão Cayatte nous fait revivre les peurs et doutes d’une femme au cœur de cette page sombre de l’histoire portugaise.

Guldbagge 2018 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Niki Lindroth von Bahr
  • Scénario : Niki Lindroth von Bahr
  • Image : Niki Lindroth von Bahr
  • Musique : Hans Appelqvist
  • Son : Hans Appelqvist
  • Montage : Niki Lindroth von Bahr
  • Interprétation : Olof Wretling, Mattias Fransson, Sven Björklund, Carl Englén
  • Production : Malade - Kalle Wettre
Sombre comédie musicale animée et animalière, Min börda suit en quatre actes des employés d’une zone commerciale qui chantent leurs angoisses existentielles. Au milieu de la banalité du quotidien d'un hôtel, d’un supermarché, d'un centre d'appel et d'un restaurant à hamburger, l'apocalypse est un libérateur tentant.
Fable caustique en stop motion, le film, tel un bestiaire insolite, retranscrit avec un grain de folie un message de désespoir poignant, chanté comme une vision attendrie et désespérée de l’existence. 

Amanda 2017 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Liv Joelle Barbosa Blad
  • Scénario : Liv Joelle Barbosa Blad
  • Image : Cecilie Semec
  • Musique : Kate Havnevik
  • Son : Gunn Tove Grønsberg
  • Montage : Liv Joelle Barbosa Blad
  • Interprétation : Lina Mosli Sæther, Filippa Bruce, Marte Solem, Hanna Ullerstam
  • Production : Barbosa Film - Nina Maria Barbosa Blad
Amalie et Nora, deux sœurs, se remémorent un souvenir marquant de leur enfance. Un voyage avec leur mère partie retrouver son amie Camilla, dont le mari venait de mourir du sida. 
Inspiré du vécu de la réalisatrice et de la productrice, ce récit fort et sensible nous plonge dans l’un de ces événements prégnants de l’enfance, la première confrontation avec la mort, et les traces profondes qu’elle laisse… 

Sidabrinė Gervė 2017 du Meilleur Court Métrage de Fiction

  • Réalisateur :
    Kamile Milašiute
  • Scénario : Tekle Kavtaradze
  • Image : Narvydas Naujalis
  • Musique : Mantvydas Pranulis
  • Son : Lina Semaskaite
  • Montage : Laurynas Bareisa
  • Interprétation : Rokas Tarulis
  • Production : M-films - Marija Fridinovaite
C'est la fête des mères. Comme chaque année, Nerka, 16 ans, prend part avec ses amis au pillage de jardins en fleurs. Un précieux larcin destiné à leurs mères ou à la vente. Pour Nerka, ce butin prend un autre sens. Comment l’offrir ? Lui qui n’a pas vu sa mère depuis un an, et ne sait pas où elle habite. 
Inspirée par des enfants défavorisés croisés dans des centres sociaux pendant le tournage d'un documentaire, Kamilė Milašiūtė réalise un film touchant sur l’amour difficile entre un fils et sa mère. 

Ophir 2017 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Erez Tadmor
  • Scénario : Erez Tadmor
  • Image : Daniel Miller
  • Musique : Eyel Glazner et Eyal Leon Katzav
  • Son : Ronen Nagal
  • Montage : Yuval Orr
  • Interprétation : Roy Assaf et Liron Ben Shlush
  • Production : ComeBack Films - Shemi Shoenfeld
Shomli et Adi, désireux d'avoir un enfant, font appel à un spécialiste en fertilité. Ce matin, ils ont rendez-vous à l'hôpital pour une énième tentative d'insémination. Entre les sirènes des bombardements et leurs doutes sur leur désir de donner la vie, c’est un jour particulier qu’ils ne sont pas prêts d’oublier. 
Erez Tadmor aborde la parentalité, confrontée au quotidien d'un pays en conflit, de manière on ne peut plus cocasse et ironique.

Grande Prêmio do Cinema Brasileiro 2017 du Meilleur Court Métrage de Fiction

  • Réalisateur :
    Pedro Paulo de Andrade
  • Scénario : Pedro Paulo de Andrade
  • Image : Kauê Zilli
  • Musique : Bruno Palazzo
  • Son : Tales Manfrinato, Rodrigo Ferrante
  • Montage : Lia Kulakauskas, Pedro Paulo de Andrade
  • Interprétation : Kenji Ogawa et Renata Grazzini
  • Production : Dogs Can Fly Content Co. - Ana Monte
Vilnicius ne collectionne pas les miniatures ou les timbres comme les autres garçons de son âge. Non, Vilnicius collectionne les sons qu'il enregistre minutieusement : une omelette sur le feu, des ronflements, des couverts dans un mixeur... Sa quête ultime ? Trouver le meilleur son du monde !
Avec humour et humanité, Pedro Paulo de Andrade dépeint le regard curieux d'un enfant sur le monde qui l'entoure.

César 2018 du Meilleur Film d'Animation (Court Métrage)

  • Réalisateur :
    Lucrèce Andreae
  • Scénario : Lucrèce Andreae
  • Musique : Flavien Van Haezevelde
  • Son : Flavien Van Haezevelde
  • Montage : Guillaume Lauras et Catherine Aladenise
  • Interprétation : Roman Garance, Emilie Bion Metzinger, Chann Aglal, Ilona Bachelier, Charles Albol, Catherine Artigala
  • Production : Caïmans Productions - Jérôme Barthélemy et Daniel Sauvage
Sur la plage sombre et venteuse, Mémé prie, Maman hurle, les frangines s'en foutent, Lucas est seul. Pépé était bizarre comme type, maintenant il est mort.
Une famille paumée, secouée, vient se recueillir face à l’immensité de la nature et au poids de leur deuil. Personnages attachants et sentiments profonds s’immergent dans ce récit entre réalité et fantastique. Un univers librement inspiré par l’animation japonaise qui évoque avec onirisme tous les mystères qu’un disparu peut emporter dans sa tombe. 

Lola 2017 du Meilleur Court Métrage d'Animation

  • Réalisateur :
    Sophie Linnenbaum
  • Scénario : Sophie Linnenbaum
  • Image : Leonard Caspari
  • Musique : Jürgen Heimüller
  • Son : Tobias Festag
  • Montage : Kai Eiermann
  • Interprétation : Carsten Stier, u.a.
  • Production : Sophie Linnenbaum
Une naissance et une première photo… Clic ! L’album commence et ne s’arrêtera plus : anniversaire, Noël, vacances, mariage… Une succession de clichés qui immortalisent chaque étape de la vie. Ces instantanés alignés dans un timing parfait, le temps qui passe, le décor qui glisse, cette chorégraphie parfaitement maîtrisée nous conduit, avec nostalgie, tout au long du cycle de la vie. Une existence résumée en quelques clics, et un éternel recommencement… 

Gopo 2018 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Adrian Silisteanu
  • Scénario : Claudia Silisteanu
  • Image : Adrian Silisteanu
  • Musique : Sergiu Popa
  • Son : Ioan Filip, Dan Stefan Rucareanu
  • Montage : Costi, Zaharia, Mircea Olteanu
  • Interprétation : Sorin Mihai, Alina Serban, Claudiu Dumitru, Teodora Sandu, Claudia Silisteanu, Isabela Neamtu, Raisa Mihai
  • Production : 4 Proof Film - Anamaria Antoci
Dans une maternité, un couple de Roms attend que leur fille mineure accouche. Pardică, mécontent de cette grossesse prématurée, accuse sa femme d'être la principale responsable. Le ton monte et lorsqu'ils doivent signer une décharge en tant que parents de l'adolescente, les problèmes commencent…
Adrian Silișteanu aborde ici les difficultés absurdes qui peuvent naître dans une société qui tente de régir les interactions entre ses membres sans considération pour les spécificités culturelles et les individualités de chacun.

Robert 2018 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Aske Bang
  • Scénario : Aske Bang & Ib Kastrup
  • Image : Sebastian Danneborn
  • Musique : Djarn Kargin
  • Son : Hans Christian, Arnt Torp, Sigrid D.P.A. Jensen
  • Montage : Birger Møller Jensen, Mikkel Berlin, Peter Wagner Lassen, Allan Hyde, Jesper Bækdal, Mads Olsen
  • Interprétation : Malene Beltoft Olsen, Prince Yaw Appiah
  • Production : M&M Productions A/S - Kim Magnusson
Inger, jeune danoise, travaille comme bénévole dans un refuge pour sans-abris de Copenhague. Kwane, un immigré clandestin du Ghana, fréquente le refuge quand il y a de la place. Deux personnages, aux cultures et destins différents se retrouvent dans ce lieu d’accueil. Une expérience qui changera leur destin… 
La question de l’immigration, du racisme et de la confiance se croisent autour de ces deux personnages qui se sont rencontrés, pour le meilleur et pour le pire.  

Gouden Kalf 2017 du Meilleur Court Métrage Documentaire

  • Réalisateur :
    Elsbeth Fraanje
  • Scénario : Elsbeth Fraanje
  • Image : Wilko van Oosterhout
  • Musique : Tobias Borkert
  • Son : Kamila Wojcik, Mark Wessner
  • Montage : Ralf Verbeek
  • Production : Tangerine Tree - Nienke Korthof et Willem Baptis
Le long des autoroutes allemandes, entre stations-service et fast-food se dressent des chapelles en béton, lieux de recueillement, de révélations incongrues, de confessions intimes. Snelwegkerk nous invite à un étonnant voyage au fil des pages d’un livre de souhaits noirci par les visiteurs.
Une mosaïque de récits qui s’entrelacent délicatement et confrontent le quotidien aux peurs et aux passions secrètes.

AACTA 2017 du Meilleur Court Métrage de Fiction

  • Réalisateur :
    Derin Seale
  • Scénario : Josh Lawson
  • Image : Matt Toll
  • Musique : Adrian Sergovich
  • Son : Simon Kane
  • Montage : Arc Edit
  • Interprétation : Damon Herriman, Jess Donoghue Donna, Eliza Logan, Greg Thorsby
  • Production : Finch - Derin Seale, Karen Bryson, Josh Lawson
Un psychiatre essaie avec sincérité et professionnalisme d’aider un patient délirant. Des efforts rapidement vains face à un cet homme qui pense lui-même être le docteur. La séance débute, chacun tente d’analyser l’autre jusqu’à ce que la situation devienne hors de contrôle. 
Damon Herriman et Josh Lawson interprètent avec brio une facétieuse joute verbale aux savoureux jeux de mots délivrés à un rythme vertigineux. Laissez-vous emporter dans cette spirale sans fin, mais ne perdez pas de vue qui vous êtes… 

Oscar 2018 du Meilleur Court Métrage de Fiction

  • Réalisateur :
    Chris Overton
  • Scénario : Rachel Shenton
  • Image : Ali Farahani
  • Musique : Amir Konjani
  • Son : Greg Claridge
  • Montage : Emily Walder
  • Interprétation : Rachel Fielding, Philip York, Rachel Shenton, Maisie Sly
  • Production : Slick Films - Rebecca Harris
Libby, 4 ans, sourde de naissance dans une famille entendante, peine à communiquer. En âge d'entrer à l'école, ses parents engagent une éducatrice spécialisée pour l'aider à sortir de son isolement et surtout, apprendre à parler comme eux. Mais Joanne, la jeune éducatrice, privilégie l’enseignement du langage des signes qui permet peu à peu à la petite fille de s’extirper de son silence et de s’épanouir. Un choix auquel les parents de Libby s’opposent farouchement..Inspiré d'expériences réelles, le film dépeint avec justesse un handicap isolant et les difficultés auxquelles les enfants sourds sont confrontés.

AMAA 2017 du Meilleur Court Métrage

  • Réalisateur :
    Khadidiatou Sow
  • Scénario : Khadidiatou Sow
  • Image : Rémi Mazet
  • Musique : Moustapha Diouf
  • Son : Ousmane Coly et Bruno Elhinger
  • Montage : Makha Bao Fall, Virgile Andreas Guihard, Heloise Pelloquet
  • Interprétation : Mame Cheikhou Guey, Coumba Sarr, Mamadou Aib Seydi, Dial Thiam
  • Production : Cinekap - Oumar Sall
Au Sénégal, une radio annonce qu'un avion spécial à destination des États-Unis attend à l’aéroport tout voyageur désireux d'émigrer. Un aller simple sans aucune formalité ni contraintes pour les premiers à embarquer… Moussa, père de famille, se lance alors corps et âme dans cette aventure rocambolesque. 
Khadidiatou Sow aborde avec humour la question de l'émigration où l'Occident est fantasmé au point de pousser les migrants à prendre tous les risques et quitter leur pays sans l'assurance d'une vie meilleure...

Iris 2017 du Meilleur Court Métrage d'Animation

  • Réalisateur :
    Theodore Ushev
  • Scénario : D'après Vaysha, l’aveugle, de Georgi Gospodinov
  • Image : Theodore Ushev
  • Son : Olivier Calvert
  • Interprétation : Caroline Dhavernas
  • Production : Office national du film du Canada - Marc Bertand
Pour Vaysha, le présent est invisible pour ses yeux vairons, même grands ouverts. De son œil gauche ne transparait que le passé alors que son œil droit ne laisse à voir que l’avenir. Véritable sortilège, cette vision scindée la prive du présent...
Avec ce conte métaphorique empreint d'une intemporelle sagesse, Theodore Ushev nous rappelle l’importance de vivre et d'apprécier l'instant présent.