BRAGUINO

 

 

Durée : 50 minutes

Réalisé par : Clément Cogitore

Produit par : Cédric Bonin

Production : Seppia

Synopsis : Au milieu de la taïga sibérienne, à 700 km du moindre village, se sont installées deux familles, les Braguine et les Kiline. Aucune route ne mène là-bas. Seul un long voyage sur le fleuve Ienissei en bateau, puis en hélicoptère, permet de rejoindre Braguino. Elles y vivent en autarcie, selon leurs propres règles et principes. Au milieu du village : une barrière. Les deux familles refusent de se parler. Sur une île du fleuve, une autre communauté se construit : celle des enfants. Libre, imprévisible, farouche. Entre la crainte de l’autre, des bêtes sauvages, et la joie offerte par l’immensité de la forêt, se joue ici un conte cruel dans lequel la tension et la peur dessinent la géographie d’un conflit ancestral.

 

 

À propos du réalisateur :

Après des études à l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg, et au Fresnoy - Studio national des arts contemporains, Clément Cogitore développe une pratique à mi-chemin entre cinéma et art contemporain. Mêlant films, vidéos, installations et photographies, son travail porte en lui un puissant questionnement sur la fabrication des images, la part active de leurs apparitions dans les constructions humaines. Il s’agit pour lui de mettre en scène le rapport que nous pouvons entretenir au sacré, à sa dimension ritualisée, dans et par un regard porté sur le monde et son énigme : la nuit originelle du cinéma rejoint la nuit secrète de nos faits et gestes.

Son oeuvre est donc à la fois porteuse d’une réflexion sur la visibilité, la place de l’homme dans le monde qu’il façonne, et son ancrage politique dans les espaces qui le conditionnent. Ainsi, en 2015, son premier long métrage "Ni le ciel, ni la terre" mettait en scène, par la fiction, une quête métaphysique de sens dans un monde en guerre. C’est dans cette perspective qu’il faut aussi découvrir "Braguino" ou la communauté impossible : Cogitore décrit des points de bascule entre des seuils de civilisations et de croyances.

Ancien pensionnaire de l’Académie de France à Rome-Villa Médicis, ses films ont été sélectionnés dans des festivals internationaux (Cannes, Locarno, Lisbonne, Montréal...) et ont été récompensés à plusieurs reprises. Son travail a également été exposé au Palais de Tokyo, au Centre Georges Pompidou, à la Haus der Kulturen der Welt de Berlin, ou encore au Museum of Fine Arts de Boston et au MoMA de New-York. En 2015 son premier long métrage "Ni le ciel, ni la terre" a été récompensé par le Prix de la Fondation Gan au Festival de Cannes – Semaine de la critique et nommé pour le César du meilleur premier film. La même année, il reçoit le Prix LE BAL de la jeune création avec l’ADAGP. En 2016, il est également lauréat du Prix Science Po pour l’art contemporain et du 18° Prix de la Fondation d’Entreprise Ricard pour l’art contemporain. Clément Cogitore est né à Colmar en 1983, il vit et travaille entre Paris et Strasbourg.

 

- Retour à la liste -